vendredi, 17/05/2024
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

29/03/2024 15:33 358
Rating: 0/5 (0 votes)

Parmi les nombreuses destinations spirituelles du pays, la pagode millénaire de Hàng (Chùa Hàng) dans la ville portuaire de Hai Phong porte un bel héritage historique et conserve plusieurs objets précieux.

 
 
La pagode millénaire de Hàng (Chùa Hàng), dans la commune de Du Hàng Kênh, district d'An Duong, ville de Hai Phong.

Chùa Hàng (ou Phuc Lâm Tu), autrefois située dans la commune de Du Hàng Kênh, district d'An Duong, est désormais localisée dans le quartier de Hô Nam, district de Lê Chân. Selon les inscriptions retrouvées sur place, cette pagode remonte au début de la dynastie Lê (980-1009).

 
 
Chùa Hàng remonte au début de la dynastie Lê (980-1009).

Sous le règne du roi Lê Gia Tông (1672), le moine Nguyên Dinh Sach (autonomisé Chân Huyên) a investi dans l'achat de terres et la rénovation de la pagode, en y ajoutant des clochers, des temples, des maisons de moines, et plus encore.

 
Avec une ancienne architecture et une atmosphère solennelle.

La période du roi Thành Thai (1899) a également vu la poursuite des travaux de restauration de la pagode, ainsi que la construction d'une bibliothèque, d'un jardin de statues, d'un jardin-tour et d'autres ajouts en 1917. Depuis lors, cette ancienne pagode a été continuellement agrandie et embellie par des générations de moines et de bouddhistes locaux.

 
 
Espace principal au milieu de la pagode.

Avant le soulèvement, Chùa Hàng était le site d'activités révolutionnaires du Parti communiste du Vietnam. En 1926, une cérémonie commémorative pour le patriote du début du XXe siècle Phan Chu Trinh (1872-1926) a été organisée ici, rassemblant un grand nombre de moines, de bouddhistes, d'étudiants, etc.

En 1986, Chùa Hàng a été officiellement classée par l'État comme site historique et culturel de niveau national.

Aspect d’origine

Bien que cet édifice religieux bouddhiste ait plusieurs milliers d'années d'histoire, il conserve aujourd'hui son visage d’antan.

 
 
Dans le porche de Chùa Hàng.

Son cœur est une espace de Bouddha à sept pièces en bois couvris par un toit de tuiles. L'intérieur est décoré de nombreux panneaux et distiques horizontaux laqués dorés. Les portes sont gravées dans le style artistique et esthétique de la dynastie des Nguyên (fin du XIXe siècle, début du XXsiècle), avec une variété de sujets tels que les fleurs d'abricot, les cinq bénédictions, les dragons des nuages, etc.

 
 
Ancienne cloche dans Chùa Hàng.

L'espace devant la salle du Bouddha est doté d'un porche avec un clocher à trois étages et des toits incurvés en forme de dragon et de phénix.

En plus de la valeur architecturale inestimable, Chùa Hàng conserve actuellement de nombreuses antiquités de la période féodale, telles que des cloches, des urnes en cuivre, des décorations en céramique, des pierres bleues, des statues en bronze, etc.

 
 
Espace sacré, pur et paisible dans Chùa Hàng. 
 
Notamment le livre de prière Tràng A Hàm, un très ancien manuscrit bouddhiste, est connu comme la première partie de la collection des premières écritures bouddhistes. Aujourd’hui encore, Tràng A Hàm représente une grande valeur historique et spirituelle pour le mouvement bouddhiste vietnamien.

Chùa Hàng est depuis longtemps un lieu très prisé des visiteurs. Ils viennent y exprimer leur respect, prier pour la fortune, la paix et la santé, participer aux activités philanthropiques et aux prédications bouddhiques, ainsi que s'immerger dans l'espace sacré, pur et paisible de la pagode.

Texte et photos : Phuong Hoa/CVN

https://lecourrier.vn/l

Shares: